La campagne « Je veux un nouveau président au plus tard le 31 décembre 2017 » lancée / TEMPETE DE TROPIQUES

La campagne « Je veux un nouveau président au plus tard le 31 décembre 2017 » lancée

TEMPETE 051017

 Des actions d’envergure envisagées

Regroupés au sein du mouvement politico-citoyen dénommé Telema Ekoki, des jeunes congolais ont procédé, hier mercredi 4 octobre 2017, à Kinshasa, au lancement de la campagne « Je veux un nouveau président au plus tard le 31 décembre 2017 ».

Ils décrient le fait que la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) n’a pas convoqué le corps électoral pour l’organisation des élections, ce qui constitue, selon Telema Ekoki, « une violation inadmissible aussi bien de la Constitution en vigueur que des droits civils et politiques des citoyens ».

Voilà pourquoi, « à partir du 4 octobre 2017, Telema Ekoki lancera une série d’actions aussi bien de mobilisation que de désobéissance civile pour marquer la détermination du peuple congolais de prendre en mains ses responsabilités et de jouer pleinement son rôle de souverain primaire ».

D’un ton ferme, ces jeunes congolais précisent ce qui suit : « nous ne défendons pas un accord politique quelconque tombé en désuétude et qui constitue, malheureusement, une excuse pour reporter indéfiniment la tenue de l’élection présidentielle, alors que tous les accords politiques signés depuis des années demeurent inappliqués à ce jour, aussi bien dans l’esprit que dans la lettre.

Peut-on croire en un processus électoral sans décrispation politique ? Où sont-ils, aujourd’hui, les prisonniers politiques emblématiques qui incarnent la lutte pour l’alternance politique et la vérité des urnes exigée par tout le peuple congolais ? Ils sont toujours en prison, et nous refusons de rester passifs face à la volonté d’un pouvoir de facto de transformer la RDC en une immense prison à ciel ouvert ».

Dans une déclaration lue par Cédric Mudiantu, un des membres de la coordination de Telema Ekoki, il est signalé que Telema Ekoki n’est pas un mouvement citoyen comme tous les autres. « Sa stabilité repose sur son fonctionnement basé sur le principe hégélien de la pyramide inversée ». C’est-à-dire, la base décide et les élites restantes encadrent et accompagnent la lutte. Ce mouvement revendique le rôle actif du souverain primaire qui doit pouvoir exprimer son mécontentement envers des dirigeants qui confisquent le pouvoir d’Etat par la force et la répression politique. « Sous d’autres cieux, cela s’appelle dictature ».

« Je veux un nouveau président », car « l’actuel prive le peuple congolais de tout espoir pour un futur meilleur », parce que « le peuple congolais mérite mieux » et a besoin d’être correctement représenté dans le Concert des Nations. « Je veux un nouveau président » car « la RDC n’est pas un bien privé qu’on acquiert en héritage.

Actions d’envergure

Telema Ekoki prépare des actions d’envergure dans les prochains jours. Il s’agit des marches, sit-in, appels à la désobéissance civile, actions de masse, actions pour intensifier les pressions diplomatiques sur Joseph Kabila…

Par LM

http://www.latempete.info/25579-2/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s