«Je veux un nouveau Président maintenant !» / LANCEMENT DE LA CAMPAGNE CITOYENNE DE TELEMA EKOKI

cropped-photo-banderole-campagne-1.jpeg

«Je veux un nouveau Président maintenant !» 

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE CITOYENNE DE TELEMA EKOKI

CONFÉRENCE DE PRESSE TENUE LE 4 OCTOBRE 2017 A 11H00 AU CEPAS,
 A KINSHASA, GOMBE, PAR "TELEMA EKOKI"

Nous, Jeunes congolais engagés dans le mouvement politico – citoyen TELEMA EKOKI, unissons notre voix à celle des élites résistantes de la RDC pour crier haut et fort :

« Nous voulons un nouveau Président maintenant ! »

En ce 04 octobre 2017, TELEMA EKOKI lance sa campagne citoyenne sous le thème mobilisateur « Je veux un nouveau président maintenant ! ».

Les mois de septembre 2016 et 2017 sont passés sans que la Commission Électorale Nationale Indépendante ne convoque le corps électoral de la République Démocratique du Congo.

Cela constitue, selon notre mouvement, une violation inadmissible aussi bien de la Constitution en vigueur que des droits civils et politiques des congolais.

Voilà pourquoi, dans les jours qui suivent, TELEMA EKOKI lancera une série d’actions pacifiques pour marquer la détermination du peuple congolais de reprendre en mains ses responsabilités et de jouer pleinement son rôle de souverain primaire.

Nous ne défendons pas un Accord Politique quelconque tombé en désuétude et qui constitue, malheureusement, une excuse pour reporter indéfiniment la tenue de l‘élection présidentielle, alors que tous les Accords politiques signés depuis des années demeurent inappliqués à ce jour, aussi bien dans l’esprit que dans la lettre. Peut-on croire à un processus électoral sans décrispation politique ? Où sont-ils, aujourd’hui, les prisonniers politiques emblématiques qui incarnent la lutte pour l’alternance politique et la vérité des urnes exigée par tout le peuple congolais ? Ils sont toujours en prison ; et nous refusons de rester passifs face à la volonté d’un pouvoir de facto de transformer la RDC en une immense prison à ciel ouvert !

TELEMA EKOKI est un mouvement citoyen différent. Sa stabilité repose sur son fonctionnement basé sur le principe hégélien de la pyramide inversée : la base décide et les ainés encadrent et accompagnent la lutte.

Dans cette optique, nous refusons l’hypocrisie de ceux qui maquillent leurs engagements politiques derrière une fausse neutralité : au contraire, nous revendiquons ouvertement notre identité de mouvement politico – citoyen.

TELEMA EKOKI estime que le rôle du souverain primaire ne se limite pas à être convoqué en tant que corps électoral (même si les congolais sont aussi privé de cette prérogative élémentaire) ; TELEMA EKOKI revendique le rôle actif de souverain primaire, qui doit pouvoir exprimer son mécontentement envers des dirigeants confisquant le pouvoir d’état par la force et la répression politique. Sous d’autres cieux cela s’appelle dictature…

M. Kabila voudrait priver les congolais de leur droit à la libre expression, de leur droit à manifester pacifiquement ainsi que de leur droit de protester contre un régime dont le bilan est largement négatif en termes de développement social, économique, sécuritaire et qui pratique une politique « autiste » sur le plan diplomatique.

Le peuple congolais, en tant que souverain primaire, a le droit de revendiquer la bonne gestion des ressources que génère le pays et il est de son droit le plus légitime de dénoncer par tous les moyens démocratiques la corruption endémique qui mine la gouvernance du régime actuel, d’autant plus que les représentants du peuple ont simplement démissionné de leur rôle de contre-pouvoir et ne se gênent pas d’occuper des fonctions électives, tout en étant hors mandat.

« Je veux un nouveau Président maintenant ! », car l’actuel, ni légal ni légitime, prive tout le peuple congolais, et plus particulièrement la jeunesse, de toute opportunité et de tout espoir pour un futur meilleur. Nous ne voulons pas nous accommoder de la médiocrité des dirigeants actuels, dont le seul souci est celui de l’enrichissement personnel au détriment du développement de toute une nation.

« Je veux un nouveau Président maintenant ! », car le peuple congolais mérite mieux : il mérite d’avoir de quoi manger, d’avoir accès à l’énergie, d’avoir de quoi scolariser les enfants, d’avoir accès aux soins de santé, de jouir de ses droits humain les plus fondamentaux dont le droit à la vie, à la libre expression et le droit de se choisir ses propres dirigeants.

« Je veux un nouveau Président maintenant ! » car les conditions de vie inhumaines, humiliantes et dégradantes imposées au peuple congolais par ses dirigeants—dans un pays au sol et au sous-sol extrêmement riches, et dans ces provinces qui sont de véritables coffre-fort de matières premières et de minerais précieux qui font la puissance économique des pays occidentaux et asiatiques » —révoltent.

« Je veux un nouveau Président maintenant ! », car le pays est devenu, depuis une vingtaine d’années, une société de violence où personne n’est plus en paix : des guerres sont déclenchées et utilisées comme stratégie politique, avec leurs lots de morts en masse et de déplacements des populations faisant aujourd’hui du Congo un des pays ayant le plus grand nombre de déplacés internes au monde.

« Je veux un nouveau Président maintenant ! », car les assassinats ciblés des personnalités (politiciens, journalistes, magistrats, religieux, médecins, défenseurs des droits de l’homme…) comme des citoyens ordinaires sont devenus courants et banalisés. Des enquêtes pour retrouver les assassins aboutissent rarement à des résultats, à des arrestations.

« Je veux un nouveau Président maintenant !», car le Congo « Démocratique » a besoin d’être correctement représenté dans le concert des nations ;

« Je veux un nouveau Président maintenant ! », car les potentialités du Congo sont étouffées par l’absence d’un leader visionnaire et empathique, ayant un projet économique partagé avec l’ensemble du peuple congolais, et capable d’assurer la gestion de ce grand et beau pays ;

« Je veux un nouveau Président maintenant ! », car la Justice est réduite au rôle de simple instrument de répression politique et elle n’existe plus en tant que pouvoir indépendant en République Démocratique du Congo ;

« Je veux un nouveau Président maintenant ! » car la RDC n’est pas un bien privé qu’on acquiert en héritage de père en fils : elle appartient à son peuple !

« Je veux un nouveau Président maintenant ! » car TELEMA EKOKI veut un Congo ouvert au monde, cela étant un objectif programmatique irréalisable par un président qui ignore les intérêts supérieurs du peuple congolais et qui ne prouve, envers ce peuple, aucune forme de sympathie.

« Je veux un nouveau Président maintenant ! » car TELEMA n’a aucune confiance en la capacité des anciens seigneurs de guerre de développer le Congo ; excepté si on veut voir les fosses communes se multiplier et assister à une population des congolais devenus de plus en plus pauvres et chosifiés dans leur propre pays !

« Je veux un nouveau Président maintenant ! » car les autorités en place exacerbent chaque jour leur comportement prédateur au détriment du contribuable congolais (le détournement de l’argent destinée à l’organisation des élections, l’affaire des passeports et de permis de conduire congolais, pour ne citer que ces faits les plus récents).

« Je veux un nouveau Président maintenant ! » car, en dehors de la République de la Gombe, le Congo se meurt et régresse depuis 20 ans !

Trop c’est trop !

Le temps du changement est arrivé !

TELEMA EKOKI lancera dans les semaines à venir des actions de masse et de grande envergure pour la concrétisation de sa campagne « Je veux un nouveau Président maintenant ! ». TELEMA EKOKI est convaincu qu’il revient au souverain primaire aussi bien de se choisir ses dirigeants que de les sanctionner.

Et rien ne sera plus comme avant !

Telema Ekoi, Oyé !

Le peuple congolais , Oyé !!!

La Jeunesse engagée de la RDC, Oyé !

Les élites résistantes, Oyé !!!

Oyé, Oyé Oyé: « Je veux un nouveau Président maintenant !!! »

Pour la Coordination de TELEMA EKOKI,

M. Cédric Mudiantu, M. Makiese Augustin,

M. Adolph Amisi, M. Medard Tshipadi,

M. Ibrahim Matenda, M. Melchior Bukasa,

M. Makiese Augustin,

M. Medard Tshipadi,

M. Melchior Bukasa



TELEMA 02

TELEMA 01

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s