MESSAGE DE TELEMA EKOKI DU 08/09/2017

Chers compatriotes,

l’heure est tellement grave que le pays avance vers une crise incommensurable et ce, sur tous les plans de la vie.

La confusion politique a ouvert la voie au désastre qui va croissant au point d’assombrir totalement l’avenir déjà balisé dans les efforts combien dispendieux ayant débouché sur l’accord dit de la Saint sylvestre difficilement scellé le 31 décembre 2016, lequel a représenté l’espoir de tout un peuple.

Aujourd’hui par les mécanismes nébuleux, le peuple congolais se retrouve une fois de trop dans la situation confuse entretenue par une infime minorité d’individus délibérément dévoués à prendre toutes les générations en otage en préparant un avenir macabre à notre pays.
L’injustice, la dictature, le terrorisme et toute forme de violation sont érigés en système et mode opératoire.
Alors que ça fait des morts dans les hôpitaux par manque des soins adéquats, des enfants délaissés pendant cette période de rentrée scolaire où la plupart ne savent par où se vouer dans un pays à richesse immense…, les tenants du pouvoir ajustent et réajustent leurs discours dans le sens le plus démagogiques d’endormir les plus prenables déjà qu’ils font majorité à cause de la situation sociale qui leur oblige de courir assez souvent derrière le pain, le t-shirt, le vivre que leur apportent leurs bourreaux déguisés en agneau.
En référence à notre hymne national, chers compatriotes il est venu le temps de dresser nos fronts longtemps courbés afin de prendre pour de bon le plus bel élan. Cela devrait être l’affaire de tous car s’il faut la considérer comme un fait divers, l’on serait son propre ennemi.
Oui, il est toujours difficile d’oser dans un régime aussi tyrannique qui use de tout pour réduire à néant celui qui lève le petit doigt.

Mais le courage et la détermination doublée de conscience et de responsabilité ont fait que quand tout monde trahissait en contre partie des billets de banque et postes, au prix même de sa vie Eugène Diomi Ndongala a regardé l’intérêt du pays qu’il a refusé de détruire lui même ce qu’il a passé toute la jeunesse à construire, Franck Diongo à la différence des autres a dénoncé ce que les autres ont accepté; tous les deux sont dans le mouroir subissant torture physique et morale nonobstant leur innocence et le jugement international pour le cas de Diomi Ndongala devenu victime d’une haine viscérale qui nourrie chaque jour le vœu de le voir mourir afin de s’en servir d’exemple pour celui après lui qui osera.

Le congolais n’a plus de dignité, le congolais n’a plus de prestige d’il y a 50 ans.
Si nous faisons de ce combat l’affaire d’un individu, celui-là sera Diomi Ndongala de demain dans un pays où même la justice est militante.
Aujourd’hui que tout est mis en marche pour annuler l’élection présidentielle dans ce pays, nous devons prendre conscience de l’esclavagisme auquel nous tendons et devons tous d’une seule voix dire  »EKOKI »

TELEMA EKOKI t’invite à prendre conscience et à se revêtir d’un courage libre et responsable qui combat la résignation.

Au coup d’appel patriotique qui sera lancé incessamment par le mouvement TELEMA EKOKI ne reste pas assis, lève toi et affronte ton destin car demain c’est déjà aujourd’hui.

Que Dieu bénisse notre pays.

TELEMA TELEMA EKOKI.

Partage ce message dans tous les groupes et réseaux sociaux car c’est un instinct de survie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s